Le Documentaire

>>> Une histoire secrète pour un public universel.    

 

«Ce documentaire contient l’élément indispensable de tout bon récit : il entretient en permanence notre curiosité, notre désir de savoir ce qui va se produire à l’instant suivant, ce qui se cache derrière chaque pas…. avec un énorme plus : tout cela est véritablement arrivé!»

Un groupe d’explorateurs arrive en canot sur une petite île perdue. Nous sommes sur la côte Est des États-Unis. Le paysage est vierge, sauvage, hors du temps. Les explorateurs déchargent leur matériel : des équipements de plongée, de forage, de photographie. Entre eux, ils parlent basque.
L’expédition est complétée par plusieurs chercheurs, archéologues et plongeurs, américains et canadiens. Leur quête commence. Le travail d’équipe crée des liens de camaraderie, aboutit à des découvertes, des rencontres avec la nature, et à l’évocation d’un lointain passé.
En suivant le quotidien de l’expédition, nous commençons à apprendre des choses : bien avant l’arrivée des Français et des Anglais, les pêcheurs basques effectuaient de longs séjours sur une terre qui correspond à l’actuel Canada. Nous savons qu’ils ont collaboré avec les autochtones et qu’ils traitaient avec eux sur un pied d’égalité. Ils allèrent même jusqu’à créer un nouveau langage, mêlant les langues indigènes et le basque. Une collaboration qui a abouti à l’apparition de la première activité productive d’Amérique du Nord..
Tout le long de la côte Est du Canada, de nombreux vestiges de ce passé ont pu être retrouvés grâce à l’intérêt du gouvernement canadien pour cette entreprise. Une telle recherche n’a pas eu lieu aux États-Unis. Mais il y a plusieurs siècles, cette distinction n’existait pas. La côte ne connaissait pas de frontière et Agote soupçonne que cette rencontre extraordinaire, basée sur la coopération et non sur une relation entre oppresseurs et opprimés, a pu exister aussi sur un territoire qui fait aujourd’hui partie des États-Unis. Personne n’a jamais effectué de recherches à cet endroit, et c’est la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui.

Le but de l’expédition est de trouver ces preuves. C’est de démontrer qu’un autre monde a existé, qu’un autre monde a été possible. En reconstituant le passé, peut-être pourra-t-on inventer un nouvel avenir. Ce qu’ils recherchent est invisible : ce qu’ils ont été, ce qu’ils veulent être, l’essence de leur peuple et de leur culture.

Pas à pas, l’expédition nous fait pénétrer dans un univers mystérieux, insoupçonné, et très beau. Plus le récit avance, plus nous comprenons que le fait de marcher, de faire des fouilles et des recherches revêt autant d’importance que le but à atteindre. La brume semble dissimuler bien des secrets. Un groupe de baleines vient respirer à la surface avant de replonger dans un monde dans lequel n’existent ni l’histoire, ni le temps.

Mise en scène:

Migueltxo Molina, Pablo Iraburu e Igor Otxoa

Directeur de production:

Itziar García Zubiri

Idée originale:

Elkarrekin-Together et Angel Oiarbide

Producteurs exécutifs:

Angel Oiarbide, Igor Otxoa, Pablo Iraburu et Jon Artatxo

Direction de la photographie:

Migueltxo Molina

Scénario:

Migueltxo Molina, Pablo Iraburu et Igor Otxoa

Musique originale:

Mikel Salas

Direct:

Miguel García

Assistante de production:

Ohiane Iriarte

Postproduction:

Nuria Pérez

Directeur financier:

Paulo Muñoa

Communication:

Lander Iruin, Oninart et Kultur Atelier

Filmé en Pays Basque aux Etats-Unis

Production: 2016-2017

Genre: 4K

Format de tournage: Documentaire

Format de projection: DCP 4 K 1:1. 85 audio Dolby Surround 5.1

Durée: 93 mn

Langues: Basque, anglais et espagnol

Sous-titres: Basque, anglais et espagnol

Arena Comunicación Audiovisual

Arena Comunicación est une société de production spécialisée dans les documentaires pour le cinéma et la télévision. Elle a plus de dix ans d’expérience dans ce domaine et prend en charge l’ensemble du processus, depuis l’idée originale jusqu’au master. Ses documentaires précédents, « Nömadak Tx », « Pura Vida », « Muro/Walls » et « District Zero », ont été présentés au Festival de cinéma de Saint-Sébastien. Elle est également spécialisée dans d’autres domaines comme les séries télévisées, les vidéos corporatives et les installations vidéo pour les musées.

Txalapart

La société de production Txalap.art nait fin 2004 de l’intérêt du duo de musiciens Oreka Tx pour l’univers de la production audiovisuelle. Igor Ochoa et Harkaitz Martínez de San Vicente sont les créateurs de cette entreprise dont le premier travail a été le projet audiovisuel nommé « Nöma-dak Tx ». Aujourd’hui, Txalap.art est une société multimédia reconnue, installée à Saint-Sébastien. Elle se consacre à la représentation d’artistes, à la production de spectacles, à l’organisation d’événements, et à la production discographique et audiovisuelle.

Arena Comunicacion Audiovisual & Txalap.art

La réunion des sociétés de production Txalap.art et Arena Comunicación Audiovisual va bien au-delà du domaine strictement professionnel. Nous sommes des amis. Nous avons travaillé ensemble à un très grand nombre de projets. Notre premier long-métrage, « Nömadak TX », a démontré que nous partagions une même passion : raconter des histoires qui servent à quelque chose. De nombreuses années ont passé depuis, et cette passion n’a cessé de se développer et de s’affirmer. Après avoir produit, également conjointement, Pura Vida et Muros/Walls, nous avons réalisé que notre complémentarité fonctionnait de mieux en mieux, et que nous aimions tous deux partir d’une histoire concrète pour parler de quelque chose qui touche l’humain en général. Avec Together/Elkarrekin, nous voulons maintenant poursuivre dans cette voie. Nous avons ressenti le besoin de faire ce film, et nous ne pouvions faire autrement que de nous lancer dans cette aventure avec un enthousiasme partagé.